Qu’est-ce que le mobilier urbain ?


Besoin de Mobilier urbain ?



Le mobilier urbain participe depuis des siècles à l’aménagement du territoire des villes et communes. Lentement mais sûrement, l’environnement urbain s’est progressivement modifié au point de donner lieu aujourd’hui à de nouveaux défis concernant la conception que l’on se fait de l’espace public. Mais qu’entend-on précisément par « mobilier urbain » ?

 

Des meubles urbains de plus en plus diversifiés

 

Depuis le Second Empire et la politique haussmannienne, l’on a assisté à une prolifération sans précédent des meubles et équipements urbains destinés au bien-être des citadins. Propreté de la ville, éclairage public, dispositifs d’information du public telles les plaques de rues ou l’affichage municipal, sans oublier encore le mobilier de repos comme les bancs publics, bref l’espace public s’est vu investir d’une multitude d’objets nouveaux.

L’on désigne précisément  par « mobilier urbain » l’ensemble des équipements et dispositifs installés au sein de l’espace public d’une collectivité afin de répondre aux besoins fonctionnels de la population.

 

Unifier la réalité hétéroclite du mobilier urbain

 

C’est dans l’objectif d’homogénéiser cet ensemble hétéroclite d’objets que l’expression « mobilier urbain » a vu le jour dans les années 1960.

Face à une multiplicité de modèles de meubles qui ne cessait de s’accroître et de superposer les uns aux autres, face à cette accumulation de constructions, le besoin d’unification de ces réalités matérielles s’est fait ressentir profondément. Il s’agissait de donner une lisibilité à l’espace public, de standardiser un mobilier disparate, et pour ce faire, créer une expression qui corresponde à ce désir d’harmonisation.

Il faut ajouter en outre que les années 1960 sont celles de l’émergence d’un marché du mobilier urbain, avec ses fournisseurs et ses distributeurs. Ce qui est venu renforcer encore davantage l’idée d’un domaine à part entière nommé mobilier urbain. Déjà l’on commence à parler de design, de lignes et de style de mobilier.

 

Nouvelles demandes, nouveaux enjeux : un mobilier intelligent

 

Le mobilier urbain se trouve aujourd’hui face à de nouveaux enjeux qui dépassent la simple satisfaction des besoins fonctionnels.

Les populations recherchent de plus en plus un mobilier qui réponde à des normes de développement durable, avec une prédilection pour les matériaux recyclés ou en fin de vie.

Parallèlement, l’espace public est dorénavant perçu comme un lieu de sociabilité et d’échanges où la qualité de vie prime. D’où une tendance pour les espaces verts, façades végétalisées et autres parcs urbains.

Par ailleurs, avec le développement des technologies et l’apparition des objets connectés, la tendance se fait aussi de plus en plus nette à un mobilier urbain intelligent qui apporte sa contribution à une bonne gestion des services de la communauté, dans le cadre des transports en commun par exemple, ou encore pour la collecte des déchets.
L’attrait pour les modules transversaux, type banc, cendrier et poubelle en un seul et même module, est également une tendance de cette recherche de mobilier personnalisé.

Tout l’enjeu sera de parvenir à satisfaire ces nouvelles demandes des populations tout en conservant un mobilier harmonieux et cohérent qui donne son image de marque ainsi que son identité à la collectivité.

 

Sécurité, propreté, repos, le mobilier urbain concerne tous les aspects de la vie sociale

 

La sécurité des citadins est devenue au fil du temps une préoccupation majeure des collectivités.

Les potelets répondent précisément à cette exigence de protection au sein de l’environnement urbain.

Dans les différentes voiries ou dans les centres-villes, ces petits poteaux métalliques ont été conçus de sorte à réguler le flux automobile et à protéger la circulation des piétons. Qu’il s’agisse du potelet d’ancrage pour une sécurité optimale lors de travaux en hauteur ou des potelets de ville pour sécuriser les zones piétonnes, ce type de mobilier est l’exemple même des équipements de sécurité devenus  indispensables.

Pour la protection de tous types de mobilité, les barrières de ville ont également leur importance.

Souvent à l’aspect esthétique, les barrières urbaines participent à cette logique de délimitation des accès mais aussi d’encadrement des foules.

Un aménagement urbain pertinent ne saurait se passer aujourd’hui de ces barrières citadines de protection.

Les transports en commun n’ont pas été sans conséquence sur le développement du mobilier urbain.

Ainsi, pour les moments d’attente des usagers, notamment en cas d’intempéries extérieures,  les abris bus ont vu leur offre se décliner en un large choix d’équipements, selon les souhaits des différentes collectivités. Ils sont en outre devenus des supports de communication efficace puisqu’ils donnent la possibilité d’un espace pour des affiches publicitaires.

Si la sécurité et le bien-être du citadin ont été des paramètres essentiels dans le développement du mobilier urbain, il faut aussi y ajouter la propreté et l’hygiène.

La corbeille de ville répond précisément à cette exigence.

Ne doit-elle pas son apparition en 1883 à un arrêté  du Préfet Poubelle à Paris qui, désireux de lutter contre l’entassement des déchets sur la voie publique, obligea ainsi les propriétaires à disposer d’un récipient destiné à recueillir les ordures ménagères ?

Quant au banc public, il est peut-être à lui seul le symbole d’un espace public devenu également espace de détente et de repos. Depuis le banc  pour jardin public jusqu’aux derniers modèles design de banc contemporain, ils sont, au milieu de l’agitation et du tumulte urbain, une invitation à une pause bienfaitrice.


Besoin de Mobilier urbain ?