Gestion des risques fournisseurs : définition, analyse et cas concret

Gestion des risques fournisseurs : définition, analyse et cas concret

L'article vous plait ? Partagez le !


Dans toute entreprise, la gestion des risques fournisseurs est devenue l’une des principales missions des acheteurs d’aujourd’hui, elle représente une priorité pour 60% d’entre eux.

En effet, une mauvaise gestion des achats et notamment des risques fournisseurs peut impacter lourdement la productivité et l’évolution de votre entreprise. Il est donc primordial de les identifier, d’évaluer leur impact sur les objectifs stratégiques de l’entreprise et de les maîtriser.

Mais quels sont ces risques fournisseurs auxquels l’acheteur doit faire face? et comment faut-il les gérer ?

Qu’est-ce que l’analyse des risques fournisseurs ?

Il s’agit d’étudier la probabilité qu’un ou plusieurs événements liés au processus d’achat se produisent et impactent la stabilité et la rentabilité de votre entreprise. Ces événements appelés « risques » peuvent être internes ou externes.

risques-fournisseurs-processus-techni-contact

L’analyse des risques fournisseurs passe par 4 étapes, c’est une démarche de gestion continue qui consiste à identifier, prioriser, prévenir et suivre les risques fournisseurs.

demarche-de-gestion-des-risques-fournisseurs-techni-contact

Pourquoi faut-il gérer les risques fournisseurs ?

L’analyse des risques fournisseurs aide l’entreprise à identifier les risques majeurs auxquelles elle s’expose. Elle permet ainsi de les écarter ou de réduire leur impact en mettant en place des plans d’actions préventifs.

C’est un excellent outil de gestion et de communication qui permet d’avoir une vision plus claire sur le processus d’achat ainsi que les menaces qui peuvent surgir durant celui-ci. analyse-des-risques-fournisseurs-avantages-techni-contact

Comment peut-on analyser les risques fournisseurs ?

La gestion des risques fournisseurs comprend 4 étapes. Pour mieux comprendre cette analyse des risques fournisseurs. (Nous allons prendre le cas de l'achat de pièces automobiles comme exemple d'application).

1) L’identification des risques fournisseurs:

Il s’agit d’identifier et de cartographier les risques liés aux achats en fonction:

  • des contraintes internes
  • des fournisseurs
  • du marché.

La collecte exhaustive et datée des données, la connaissance approfondie du marché fournisseurs ainsi la veille permanente sont donc indispensables afin de disposer de la bonne information à tout moment du processus d’achat.
Lors de la cartographie des risques fournisseurs, l’acheteur peut répartir les risques identifiés en 6 catégories

typologie-des-risques-fournisseurs-techni-contact

a) Les risques macro-économiques :

Ce sont les risques liés aux marchés fournisseurs et aux pays.

Exemple d'application

b) Les risques financiers :

Ce sont les risques liés à la santé financière de l’entreprise, aux encours fournisseurs, à leur autonomie financière et aux délais de paiement.

Exemple d'application

c) Les risques techniques :

C’est l’ensemble des risques liés à la production qui menace l’activité industrielle de l’entreprise.
On distingue 4 types de risques techniques : les risques industriels, les risques liés à la chaîne logistique, les risques de qualité, les risques technologiques.

Exemple d'application

d) Les risques contractuels :

Ce sont les risques juridiques et règlementaires liés à la législation et aux pouvoirs publics tels que le non-respect des normes et des contrats.

Exemple d'application

e) Les risques d’image :

Ce sont les risques qui touchent à l’image ou à la réputation de l’entreprise, tels que le non-respect de l’environnement par exemple. fournisseurs. L’acheteur doit veiller sur leur adéquation avec les valeurs de l’entreprise.

Exemple d'application

f) Les risques humains :

Ce sont les risques liés aux relations humaines entre les acheteurs et les fournisseurs .

Exemple d'application

2) L’évaluation et la priorisation des risques fournisseurs

Cette étape consiste à évaluer sur une échelle de 1 à 4 la probabilité qu’un risque se produise (P) et son impact(I) sur la stabilité de l’entreprise. Le calcul de la criticité (C) de chaque risque se fait ensuite en multipliant sa probabilité(P) par son impact(I).

risques-fournisseurs-probabilité-impact-criticité

Une fois la criticité calculée, l’acheteur doit ensuite prioriser les risques en identifiant ceux qui sont majeurs en fonction de leur coefficient de criticité. Les risques ayant la criticité la plus forte doivent impérativement être traités en premier.

Exemple d'application

3) La mise en place du plan d’action

L’acheteur établit pour chaque risque critique, un plan d’action permettant d’une part de le prévenir et de diminuer son impact ; et d’autre part de sécuriser les achats en mettant en place des plans d’urgence en cas de crise.

Exemple d'application

4) Le suivi et le contrôle de la maitrise des risques fournisseurs

analyse-des-risques-fournisseurs-tableau-de-bord-KPi-techni-contact

L’acheteur doit ensuite suivre et contrôler en continue le pilotage des risques en mettant en place des tableaux de bord. Il instaure des indicateurs de surveillance pour faciliter le suivi et la maîtrise des risques.

L'analyse des risques fournisseurs peut-être appronfondie grâce à la matrice de Kraljic. Pour en savoir plus sur la matrice de Kraljic, lisez notre article dédié: « Comment la matrice Kraljic optimise votre stratégie achats».

Exemple d'application
Tableau complet des risques identifiés / plans d'action

L'article vous plait ? Partagez le !

Suivez nous sur
Recevez nos articles directement par email
M'inscrire