Potelets urbains : pourquoi en installer ?


Besoin de Potelets de ville ?



C’est en 2002 que les potelets apparaissent pour la première fois à Paris.

Situés sur les voies publiques, près des chaussées ou le long des rues, ils ont été conçus de sorte à protéger les zones piétonnes des collectivités.

Ce mobilier urbain anti-stationnement n’a cessé de voir son nombre augmenter au point d’atteindre aujourd’hui 354 642 potelets pour la seule capitale française.

Parallèlement, l’on a assisté à un développement considérable des bornes de ville.

L’objectif reste toujours le même : éviter que les automobilistes ne se garent de façon intempestive sur les trottoirs ou qu’ils ne réalisent des créneaux sauvages sur les bordures des voiries.

Comment choisir le potelet adapté à son environnement urbain ?

Des paramètres tant subjectifs qu’objectifs entre en considération pour un aménagement des espaces publics optimal et intelligent.

 

Les potelets, un mobilier urbain qui participe à la lisibilité de l’espace public

 

Les potelets anti-stationnement se prêtent à un usage varié.

Leur utilité principale est de séparer les voies de circulation pour une gestion du flux automobile qui n’entrave pas la liberté de déplacement des piétons.

Ils servent également comme moyen de contrôle d’accès des véhicules de manière à délimiter les différents espaces urbains.

Ils s’avèrent efficaces aussi pour le balisage d’édifices et bâtiments divers, servant alors de supports de signalisation.

Autre usage : dans les parkings. Ils permettent de conserver votre place de parking et d’éviter que d’autres personnes ne l’occupent en votre absence. Les potelets peuvent aussi s’utiliser comme dispositif de sécurité.

C’est le cas des potelets à chaîne ; munis d’un anneau, ils constituent un système commode pour sécuriser des surfaces limitées.

Enfin, avec la hausse des bicyclettes en ville, les potelets range-vélos se sont multipliés ces dernières années car ils sont une solution très pratique.

 

Quel est le matériau de fabrication des potelets le plus adapté ?

 

Les bornes et potelets se prêtent à une grande diversité de matériaux de fabrication : en acier, aluminium, fonte, polyuréthane ou en bois, le choix de leur composition dépend en grande partie de l’environnement urbain. Question de besoins fonctionnels certes, mais aussi d’esthétique de la ville car l’aménagement des potelets doit être pensé de sorte à obtenir une lisibilité optimale de l’espace public.

La forme des potelets dépend en grande partie des matières utilisées. Ainsi, les potelets métalliques adopteront une forme fine et allongée, se terminant par une boule. Ils ont toute leur place dans un espace urbain aménagé.

En revanche, pour agrémenter les jardins publics et autres espaces verts, ou encore en milieu rural, les potelets en bois s’intègreront parfaitement au paysage. C’est par exemple le cas des bornes lumineuses en bois.

 

Un mobilier urbain en constante évolution pour un espace public accessible à tous

 

La protection des trottoirs ne doit pas constituer une entrave à la marche et aux déplacements des piétons et passants.

C’est particulièrement vrai pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Pour que les Potelets PMR ne se transforment pas en obstacle pour le cheminement de ces personnes, leur implantation doit être réalisée avec intelligence afin d’éviter tout heurt ou choc. Ils doivent par exemple être facilement repérables grâce à la couleur de leur boule.

En outre, leurs dimensions doivent prendre en considération la surface du sol afin de ne pas gêner le déplacement des PMR.

Enfin, il faut noter que mobilier urbain,  street art et design peuvent faire bon ménage. Les artistes n’hésitent plus à investir l’espace public pour le plus grand bonheur des riverains. A l’image du projet artistique POTOGREEN qui a entrepris de végétaliser des rues de la capitale française.

C’était l’occasion de transformer les potelets en objets d’art puisque chacun pouvait y venir déposer des fleurs et autres bouquets...


Besoin de Potelets de ville ?