Vestiaire d’entreprise : quelle armoire vestiaire pour quel personnel ?

Vestiaire d’entreprise : quelle armoire vestiaire pour quel personnel ?

L'article vous plait ? Partagez le !


Quoi de plus banal qu’une armoire vestiaire ? Pas grand-chose peuvent songer nombre d’entre nous. Pourtant, lorsque l’on se penche sur le sujet des armoires vestiaires en entreprises, notamment industrielles, les choses ne sont pas si simples qu’il n’y parait. En fonction du type des travaux menés par les salariés et dans le respect de la législation, les armoires vestiaires à sélectionner ne seront pas les mêmes… Ce qu’il faut savoir !

À chaque travail, sa réalité. Ainsi, au sein des entreprises, nombre de salariés doivent, avant de rejoindre leur poste de travail se changer et revêtir les Équipements de Protection Individuelle (EPI) voire de tenue spéciale que leur activité nécessite. Une obligation légale qui est évoqué par l’Article R4228-1 créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 qui évoque que "l’employeur met à la disposition des travailleurs les moyens d’assurer leur propreté individuelle, notamment des vestiaires, des lavabos, des cabinets d’aisance et, le cas échéant, des douches".
 
Au-delà de ces éléments d’usage, il convient en plus de faire la distinction entre deux types de travaux : les travaux "propres", c’est-à-dire, ne venant pas salir les vêtements de travail et les travaux "sales", qui, quant à eux, entraînent des salissures sur les vêtements. Ce préambule à ici toute son importance, car il permet de bien mettre en lumière la nécessité qu’il y a au sein de votre entreprise de mettre en place des vestiaires pour vos collaborateurs ? Encore faut-il savoir lesquels choisir…
 
Vestiaires professionnels : que dit la législation ?

D’une part, il convient de respecter la législation en vigueur, qui stipule différents points comme : "les vestiaires collectifs et lavabos sont installés dans un local spécial de surface convenable, isolé des locaux de travail et de stockage et placé à proximité du passage des travailleurs" (Article R4228-2 du Code du Travail) et "les vestiaires collectifs sont pourvus d'un nombre suffisant de sièges et d'armoires individuelles ininflammables. Ces armoires permettent de suspendre deux vêtements de ville. Lorsque les vêtements de travail sont susceptibles d'être souillés de matières dangereuses, salissantes ou malodorantes, les armoires comprennent un compartiment réservé à ces vêtements. Les armoires individuelles sont munies d'une serrure ou d'un cadenas" (Article R4228-6 du Code du Travail).
 

  Vestiaires collectifs pour Industrie propre ou industrie sale ?
 

Buts de foot à 7
Armoire casier de vestiaire
Au-delà de ces éléments légaux, il convient, en plus, de faire la distinction entre deux types de travaux : les travaux "propres", c’est-à-dire, ne venant pas salir les vêtements de travail et les travaux "sales", qui, quant à eux, entraînent des salissures sur les vêtements (cf. article R4228-6 évoqué plus haut). Ces éléments ont ici toute leur importance, car ils permettent de bien mettre en lumière la nécessité qu’il y a au sein de votre entreprise de mettre en place des vestiaires pour vos collaborateurs ? Encore faut-il savoir lesquels choisir… En la matière, la première question à se poser concerne le type d’entreprise, ou d’industrie, qui est la vôtre. En effet, il existe de façon schématique, les industries dites "propres" et les industries dites "sales". L’appartenance à l’une de cette typologie étant exclusive. De façon générale, on appelle travaux salissants les travaux visés par les tableaux des maladies professionnelles annexés au Décret n°46-2959 du 31/12/1946. On parle ici de métallurgie, affinage, laminage, ébarbage, polissage de tous objets, teinture de fil, le BTP… La liste est longue et si vous souhaitez en prendre la mesure, vous pouvez vous référer à ce récapitulatif ici même
 
Quelles différences entre armoires vestiaires industrie propre ou sale ?

De façon générale, une armoire vestiaire est un meuble généralement métallique, avec aération, munie d’une porte et d’une fermeture sécurisée (pour éviter les vols), équipé d’un compartiment avec une tige tringle permettant d’accrocher les vêtements via un cintre et de casier pour le rangement des effets personnels (sacs, sacoches, chaussures…). Dès lors que l’on entre dans le domaine des industries dites sales (activité soumise aux aléas climatiques ou très salissantes – matières dangereuses, salissantes, malodorantes…), les vêtements de ville et de travail ont besoin d'être séparés. Dans ce cas, les vestiaires métalliques sont munis de 2 compartiments avec séparations verticales, pour éviter que les vêtements de travail ne viennent souiller les vêtements personnels des salariés… Dans ce cas, on parle de vestiaire industrie sale. 
 
Buts de foot à 7
Vestiaires industrie sale
Enfin, il est important de noter que certains milieux professionnels nécessitent en outre de disposer de vestiaires fabriqués dans des matériaux autres que le métal. Ainsi, dans le milieu agroalimentaire, pour des raisons d’hygiène et de facilité d’entretien des locaux visant à lutter contre la prolifération des bactéries pouvant contaminer les produits alimentaires, des vestiaires inox sont obligatoires. De même, au sein de milieu professionnel humide ou en contact avec des produits corrosifs, il sera plus particulièrement recommandé d’opter pour des armoires vestiaires fabriqué en matériau composite, résistant à la corrosion pouvant survenir au contact des vêtements professionnels des employés.

Comme quoi, une armoire vestiaire n’est pas un équipement si banal que cela…
 
 
Pour aller plus loin

Les textes (normes et législation) relatifs aux vestiaires professionnels : 
 

À lire également pour vous aider dans votre choix d’équipements pour vos vestiaires professionnels :
 

L'article vous plait ? Partagez le !

Suivez nous sur
Recevez nos articles directement par email
M'inscrire