Miroirs de circulation : notre guide d'achat

Équipement de signalisation routière et de sécurité, les miroirs de circulation sont des équipements d’extérieur comme d’intérieur permettant de donner de la visibilité dans des zones dangereuses où circulent des véhicules. De fait, on trouve cet équipement aussi bien au niveau des parkings, des sorties et / ou entrées de garage, carrefours et intersections… 
 


Voir nos miroirs de circulation
 

Sommaire
 



Miroirs de circulation : quel cadre juridique et qui est responsable ?

 

L’utilisation de miroirs de circulation sur la voie publique est régit par l’article 14 de l’Instruction Interministérielle sur la signalisation routière (arrêté du 7 juin 1977 modifié). 

L’installation quant à elle est du ressort du gestionnaire de voirie (Villes, Départements, Régions, État) qui doit se conformer aux dispositions réglementaires définies pour l’ensemble des réseaux (ce à des fins d’homogénéité de la signalisation routière sur tout le territoire national), tout en sachant que les miroirs de circulation doivent généralement être utilisés qu’à titre palliatif, dans des cas extrêmes (quand aucune autre solution ni aménagement ne permet de résoudre le problème de visibilité lié à la configuration des lieux).

Cependant, il est nécessaire de savoir que l’installation de cette signalisation routière, de type verticale, doit se faire avec prudence. En effet, en dehors des zones urbaines, la mise en œuvre de cet équipement est généralement interdite (la vitesse plus importante qu’en ville pouvant tromper les conducteurs - mauvaises appréciations des distances - et donc créer une situation à risque) ; Cf, arrêté du 21/09/1981 relatif à l’approbation de modifications de l’Instruction Interministérielle sur la signalisation routière.

NB : il est important de signaler que même pour une sortie de garage, les particuliers ne peuvent pas installer un miroir de sortie de garage sans l’avis des autorités compétentes en matière de circulation routière. De fait, si c’est votre cas, il convient de faire la demande auprès du gestionnaire de voirie dont vous dépendez qui est le seul à être habilité pour juger du bienfondé de votre demande.



 

Miroirs de circulation : les différentes caractéristiques des matériels existants…

 

Par définition, un miroir de circulation doit être facilement repéré par l’usager, a fortiori dans le cadre d’un usage sur la voie publique… Dans ce cadre d’utilisation précis, il existe des :
 

• Miroirs de circulation ronds, entourés d’un cadre balisés de rayures noires sur fond blanc.

• Miroirs de circulation rectangulaires, entourés d’un cadre balisés avec des rayures noires sur fond blanc.


En ce qui concerne la convexité, ces miroirs possèdent généralement un rayon de courbure de l’ordre de 2,50 à 3,00 m. Ce qui donne une image certes déformée de la route transversale, mais permet une bonne visibilité du trafic en supprimant les détails inutiles. Notez que la hauteur d’implantation doit être effectuée à plus de 2.30 m du sol.

Concernant les miroirs placés sur des zones de stationnement (parkings), il existe une plus grande variété de modèles, avec ou sans fond, pour l’intérieur comme pour l’extérieur…

 



Voir miroir de sortie de garage | Voir miroir multi usages



 

Quels critères prendre en compte pour bien choisir votre miroir de circulation ?

 

Dans le cas d’une installation du miroir à l’extérieur, vérifiez les points suivants :


• La résistance aux intempéries (notamment le vent).
• Le traitement anti-UV de la surface pour une utilisation prolongée.
• Les systèmes de fixation disponible (sur murs ou poteaux).
• La résistance aux chocs, car bien que placé en hauteur, un véhicule haut type camion peut donner un impact sur cet équipement de signalisation routière.
• La distance d’utilisation maximale du miroir.
• Le nombre de direction contrôlée.
• Etc.


 

Tous nos miroirs de circulation

Mon compteMon compte
S'identifier
S'inscrire

Mon panier Mon Panier
0 article ..................... 0€ HT